Rechercher

Confidences ~ volet 1 : Ma peinture

Dernière mise à jour : 14 nov. 2021


Aujourd'hui, j'ouvre une série d'articles sous le thème de "Confidences" où je vous confie quelques expériences, réflexions ou autres qui me sont arrivée.

Pour ce premier essai, j'avais envie de vous confier comment je me suis mise à dessiner puis peindre pratiquement du jour au lendemain. Comme je l'explique sur mon site dans la rubrique "à propos de moi" (https://www.lasourcedesetoiles.com/a-propos-de-moi) j'ai passé beaucoup, beaucoup d'années à me renier, à douter de moi, à ne pas écouter ou si peu les voix qui parlaient en moi pour me donner des informations. Je croyais aux transmissions par un monde invisible chez les autres mais pas chez moi malgré ma foi intangible au Divin. Je n'étais en fait reliée à la spiritualité que par la dimension extérieure,


En 1996 j'avais été licenciée de mon poste de formatrice en secrétariat bureautique, je m'étais alors consacrée à l'éducation de mon premier enfant qui avait alors 16 mois. Cette naissance avait apporté tant de joie en moi qu'un début d'équilibre intérieur que je n'avais jamais connu jusque-là s'était installé.


C'est alors que mon enfant faisait la sieste et que je me trouvais bien installée sur mon canapé l'esprit vagabond en regardant une carte de voeux posée sur ma table de salon que j'entendit une voix masculine douce mais ferme me dire : "Et maintenant, tu le croques !!". Très curieusement, moi qui avait peur de tout, je me suis levée sans me poser de question, j'ai été chercher mon bloc notes, un crayon mine, une gomme et je me suis exécutée... J'ai toujours eu une âme d'artiste, j'étais plutôt adroite de mes mains, mais il y avait dans ma famille et autour de moi tant de bons peintres que j'avais complètement exclu d'essayer un jour même le dessin.


Je me suis donc mise à "croquer" frénétiquement ce personnage qui m'attirait de manière assez singulière, ce devait être une scène biblique d'un peintre flamant, un primitif, un roi mage agenouillé pour tout vous dire, pas un personnage avenant au premier coup d'oeil, pas ma tasse de thé. Tout cela était donc très surprenant.


La création de ce dessin créait en moi des sensations incroyables, il y avait une excitation intérieur, un bouillonnement d'impatience et surtout cette joie qui fourmillait au niveau de mon plexus solaire, une porte vers un univers nouveau s'ouvrait ! Le résultat était très vraisemblable, cela tenait la route, les proportions étaient bonnes, le sujet était reconnaissable avec forces détails. J'ai voulu alors continuer, je ne pensais qu'à confirmer cette nouvelle expérience. En feuilletant les magazines je trouvais d'autres sujets cette fois-ci qui me créaient des coups de coeur. Cela devenait de mieux en mieux, j'enchaînais avec un culot qui m'étonne encore.


Je suis passée très rapidement aux crayons de couleur, à la gouache puis ai été initiée à la technique de préparation des toiles à la peinture acrylique puis, à l' huile par une amie qui habitait mon immeuble.

Un dialogue incessant s'est installé entre la toile, moi et quelque chose... Je m'installais devant le chevalet avec l'ambition de reproduire la vue que j'avais prélevée dans un magazine, une carte postale ou autre, je préparais ma palette, je commençais mes tracés, mon fond, ma main savait et oeuvrait...


J'ai mis des années à comprendre que la peinture m'était arrivée par ma médiumnité, d'un côté, il est évident que j'ai appris la peinture dans une ou plusieurs vies passées, d'un autre côté, je sais que j'ai canalisé les enseignements de professeurs invisibles auxquels je tiens à manifester toute ma reconnaissance. Cette capacité de peindre de manière figurative qui se réveillait allait contribuer à me faire sortir de l'anonymat, il n'était plus possible pour moi de rester invisible.


Je m'amuse à penser parfois que mes guides et Ange gardien ont oeuvré pour me permettre d'entamer ce travail d'assumation, de valorisation de moi et de mes capacités médiumniques. Cela a vraiment bien fonctionné également auprès de mon entourage car les personnes qui ne me connaissaient pas artiste peintre étaient obligées de me considérer ainsi, de plus mon travail plaisait.


Je n'ai pas pris de cours "terrestres" vous l'avez compris mes erreurs, mes oublis viennent essentiellement du fait que je me heurte à mes propres limites en tant qu'artiste (ma technique est intuitive, je ne peins pas souvent) et médium (ben parfois, je les comprends pas là haut ;D ). Le temps m'a appris a considérer, en toute humilité, que les tableaux que je créais apportaient parfois un message, une vibration, un bienfait divers aux personnes qui les possédaient.


Il y a toujours une histoire qui motive la création de mes tableaux, le portrait ci-dessus qui illustre ce premier carnet de confidences a été créé il y a six ans à la suite de la série d'attentats du 13 novembre 2015. Au cours d'une promenade dans un jardin japonais près de mon domicile de l'époque où je méditais sur la situation m'est venue la phrase suivante "Besoin de paix !!". En rentrant chez moi j'ai été attirée par un magazine qui présentait le portrait de la deuxième nonne occidentale née anglaise, de l'histoire du bouddhisme tibétain, son nom est Jetsunma Tenzin Palmo, le portrait est arrivé en cinq séances.


Le chemin qui précède l'arrivée de capacités est parfois escarpé, on ne comprends pas immédiatement ce qui s'installe, le temps apporte patiemment la clé de tout.


"Que les âmes qui ont péri s'élèvent vers la Lumière Divine,

Que la paix inonde le monde,

Que l'amour gagne."


Sabine








54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout